Descriptif TDB

UN TOUR DE BELGIQUE OUVERT A TOUTES LES VOITURES D’AUJOURD’HUI

A l’heure où le Tour de Belgique pour voitures anciennes s’ouvrent aux young timers, son pendant pour les voitures modernes s’ouvre, lui, à toutes les voitures d’aujourd’hui. En effet, en comparaison avec les voitures anciennes, même les young timers, toutes les voitures neuves immatriculées lors des quatre dernières années sont des voitures modernes, porteuses de nouvelles technologies visant, notamment, à réduire fortement la consommation. On pourra donc voir sur une même épreuve combien l’automobile a progressé au cours des décennies ! Condition sine qua non pour les voitures modernes, elles doivent être strictement de série et avoir été immatriculées pour la première fois après le 01/01/2011.
 

UNE COURSE ACCESSIBLE A TOUS

Si toutes les voitures d’aujourd’hui peuvent participer, l’épreuve s’ouvre aussi à un public plus large puisque Monsieur ou Madame Tout le Monde peuvent aussi participer. Le Tour de Belgique se veut donc plus que jamais une épreuve populaire, non seulement au niveau du public mais aussi des participants puisque les participants inexpérimentés pourront côtoyer des champions pendant les trois journées que durera l’épreuve. Il s’agit donc d’une occasion unique de vivre l’atmosphère d’une course automobile de l’intérieur et de rencontrer des pilotes, des journalistes, des gens du milieu sportif mais aussi des people durant une épreuve qui sert de trait d’union entre le sport auto d’hier et d’aujourd’hui mais qui sera aussi une grande fête de l’automobile!  Dernière précision : pas besoin d’expérience pour tenter l’aventure : une journée de formation des équipages est prévue avant l’épreuve pour ceux qui le désirent.
 

UN TOUR DE BELGIQUE PLUS FUN

L’aspect festif sera présent lors des pauses et, notamment, lors de la soirée du samedi mais aussi durant l’épreuve où les participants pourront rouler sur différents circuits ou sur des tracés de courses de côte qui seront fermés à la circulation et leur seront réservés ! Le reste du tracé est composé de superbes petites routes qui feront découvrir ou redécouvrir des coins peu connus voire inconnus des campagnes belges.
 

UN PARCOURS 100% ASPHALTE

Pour rappel, le Tour de Belgique est un rallye de régularité où le parcours est composé à 100% de routes asphaltées (pas question d’abimer les belles voitures neuves !). Les voitures qui y participent reprennent leur fonction originelle dès le lendemain de l’épreuve : voiture d’essai pour journalistes ou clients ou, tout simplement, voiture de tous les jours pour aller travailler…

 

Déroulement de l’épreuve et descriptif sommaire du parcours :
 

1 juin 2016               :   ouverture des inscriptions

15 septembre 2016 :   clôture des inscriptions à prix préférentiel (particuliers)

8 novembre 2016    :   clôture des inscriptions

18 novembre 2016  :   Jour 1

  • Contrôle technique au Centre RACB de Nivelles et première épreuve sur le site.
  • A partir de 17h : exposition des véhicules participants sur la grand place de Nivelles
  • A partir de 19h : départ officiel. Parcours selon les catégories pour rejoindre Dinant.

19 novembre 2016 :   Jour 2

Dinant – Durbuy (en passant par le circuit de Mettet, la course de côte de Houyet et la course de côte la Lesse).

20 novembre 2016 :   Jour 3

Bomal sur Ourthe – Circuit de Francorchamps et arrivée en fin d’après-midi.

 

Le road-book sera entièrement réalisé en fléché métré.  Le parcours est tracé uniquement sur des routes revêtues (pas de chemins de terre), de bonne qualité.  Une attention particulière a été portée à l’aménagement de moments de repos au milieu des étapes.